Mar 122017
 

Cet article est destiné à vous donner envie de pratiquer les cartes mentales, appelées aussi mind maps. Après avoir caractérisé ce qu’est une carte mentale, nous nous intéresserons à la réalisation d’une carte faite à la main. Un prochain article sera consacré à la carte sur ordinateur.

Qui n’a jamais connu une panne d’idées face à un texte à rédiger, la préparation d’un cours, d’une réunion? Jack London disait que lorsque l’inspiration ne vient pas, il faut lui courir après avec un gourdin. Il existe une méthode plus pacifique et efficace qui vous poussera à prêter attention aux idées prêtes à émerger : celle des cartes mentales, que j’utilise régulièrement pour l’écriture des articles de ce blog ; elle est aussi très utile pour qui souhaite simplement gagner en efficacité.

Qu’est ce que le Mind Mapping ?

La méthode des cartes mentales (ou mind mapping) a été élaborée par le psychologue Tony Buzan durant les années 70. Il s’agit de représenter vos idées sous une forme visuelle, associant le dessin et l’écriture, ce qui permet d’accéder à une pensée mobilisant et stimulant la créativité comme la rationalité.
Le thème de la carte est placé au centre, de là irradient les idées principales puis secondaires. Les cartes peuvent être réalisées directement à la main, sur une feuille blanche : plus bas, je vais essayer de vous expliquer comment faire une carte sur papier. Elles peuvent être aussi réalisées directement sur ordinateur, à l’aide de logiciels spécifiques — la méthode sera la même, cependant l’outil informatique amènera des possibilités supplémentaires, cela sera l’objet du prochain article.

Voici l’exemple d’une carte mentale

J’ai pris l’exemple de la préparation d’un voyage à New York, la carte doit me permettre de réfléchir à mon organisation. Je l’ai faite rapidement selon les principes du mind mapping : le sujet est au centre —  vous aurez peut-être reconnu la statue de la Liberté. De là partent les branches principales, puis les branches secondaires.
Les cartes peuvent être faites à la main, sur du papier blanc, ou sur ordinateur avec des logiciels spécifiques : cette dernière possibilité sera le sujet d’un prochain article sur ce même blog.

Quelles applications pour les cartes mentales ?

Comme le dit l’encyclopédie Wikipedia : «comme pour d’autres outils de schématisation, les cartes mentales peuvent être utilisées pour générer, visualiser, structurer et classer des idées, aider à étudier et à organiser l’information, résoudre des problèmes, prendre des décisions et écrire.»
Il peut s’agir de remue-méninges (brainstorming), seul ou en collaboration : les idées qui émergent seront insérées dans la carte telles qu’elles viennent.
Il peut s’agir d’une prise de notes à partir d’un discours oral, un cours ou une réunion : les notes seront prises à la volée. En ce cas, comme pour une prise de notes à partir d’un discours écrit, les idées collectées seront disposées sur la carte en utilisant la structure de la carte mentale.
Les cartes mentales pourront accompagner des actions concrètes, dans le cadre d’une gestion des tâches. Elles peuvent servir à amorcer un projet d’écriture, à apprendre une langue, une matière : les usages sont innombrables, dans les domaines de la vie personnelle, des études, de la vie professionnelle ; il serait vain de chercher à établir une liste exhaustive.

Comment faire une carte écrite et dessinée à la main ?

Une légende veut que la NASA dût dépenser une fortune pour fabriquer des stylos adaptés à ses voyages dans l’espace après avoir constaté que les stylos ordinaires ne convenaient pas, tandis que les Russes employaient avec succès de simples crayons de papier. Cette histoire nous rappelle que la simplicité des moyens peut être bénéfique : faire une carte à la main directement sur une feuille de papier peut effectivement être une source de plaisir, et la faible exigence matérielle rend l’exercice plus accessible, notamment en milieu scolaire.
Alors que l’écriture linéaire habituelle ordonne nos idées selon un agencement logique, syntaxique, grammatical, vous allez pratiquer une méthode visuelle destinée à capturer simplement vos pensées telles qu’elles viennent, en écrivant, en dessinant. Tout partira d’une idée principale : le thème de la carte, d’où jailliront, sans se soucier de leurs liens, des idées secondaires. Pour que la carte soit agréable et source d’inspiration, nous utiliserons des mots-clefs, des couleurs, des images.

Quels outils sont nécessaires pour une carte faite à la main ?

Une feuille blanche A3 ou deux feuilles A4 côte à côte feront très bien l’affaire, ainsi que des crayons ou des feutres de couleurs.
Pour la carte que j’ai faite à l’occasion de cet article de blog, je me suis servi d’une seule feuille A4, car je voulais facilement la scanner. C’est insuffisant pour qui souhaite ajouter de nombreux détails.

Etape 1 : le coeur, sujet de la carte

Le sujet de la carte devra être placé au centre. Il est conseillé de le dessiner : l’image facilitera le repérage du sujet, et pourra vous inspirer afin de trouver de nouvelles idées. Il n’est pas nécessaire d’être un expert en dessin (ce n’est pas mon cas, vous pouvez le constater) et si l’inspiration ne vous vient pas, vous pouvez coller une image préalablement découpée, ou dessiner des lettres en forts caractères.
À partir du sujet central, les idées vont «irradier», «rayonner» vers l’extérieur.

Etape 2 : les branches principales

L’étape suivante est celle de l’écriture rapide des thèmes principaux qui vous viennent à l’esprit, sous forme de mots-clefs et d’images. Pour cela, dessinez des «branches» assez épaisses, porteuses des idées qui vous viennent à l’esprit, sous forme de mots-clefs. Afin de stimuler votre imagination, jouez avec les couleurs différentes : cela devrait lors de la lecture de votre carte vous aider à vous concentrer sur une zone spécifique.

Etape 3 : les branches secondaires

À cette étape, ajoutez des branches secondaires (en lien, bien sûr, avec les branches principales.) Ainsi, pour prévoir des sorties à New York, les idées qui me viennent sous forme de mots-clefs sont : musées, parcs, quartiers, panoramas. Plus tard, il pourra y avoir davantage de détails avec des niveaux de branches supplémentaires. Notez l’épaisseur plus fine des branches secondaires afin de faciliter la lisibilité des grandes cartes.

Étape 4 : enrichir la carte

Lorsque tous les détails – mots-clefs ou images clefs ont été ajoutés à votre carte, vous pourrez y ajouter des enrichissements : il s’agit de symboles qui ajoutent du sens à vos idées : ainsi, des «nuages» souligneront l’importance d’une idée tandis que des «relations» établiront des liens.

Un «nuage» a été ajouté pour attirer l’attention sur l’importance des démarches à mener en vue du voyage.

Des «relations» représentées sous la forme de traits entre deux branches signifient qu’un lien peut être établi entre ces idées. Sur la carte, j’ai dessiné un trait entre le budget et les sorties : un budget conséquent permettra plus de distractions. Une autre relation entre le budget et le transport pourra me rappeler que des économies faites sur le transport soulageront les autres postes de dépenses.
D’autres symboles : des accolades, des images symboles d’avertissements, de priorités pourraient être ajoutées. En pratiquant, vous développerez des codes personnels.
Ce temps d’enrichissement de la carte, qui correspond à un temps de réflexion est très plaisant, du fait de l’utilisation d’images, de couleurs. L’ajout de ces symboles vous aidera à réfléchir quand votre carte sera terminée. Les mêmes opérations réalisées sur un texte rédigé seraient moins agréables et chronophages.

Les limites de la carte écrite et dessinée à la main

Une feuille et quelques crayons suffisent pour faire des cartes mentales à la main sur papier, qui demandent moins de moyens que les cartes informatiques. Elles seront utiles pour qui souhaite découvrir la méthode, ou quitter son écran d’ordinateur pour un moment de créativité et de découverte. En procédant ainsi, il sera cependant plus difficile d’obtenir un résultat soigné et présentable. La capitalisation, l’échange autour du travail effectué sera aussi plus difficile qu’en travaillant sur ordinateur : la carte écrite et dessinée directement sur le papier sera le plus souvent réservée pour un usage personnel.

L’article suivant est consacré à la carte mentale réalisée sur ordinateur : Comment faire une carte mentale ? 2/ Avec l’outil informatique
Un autre article de ce blog sur le thème des cartes mentales peut vous intéresser : « Comment les cartes mentales peuvent vous aider à écrire ».

Conseils de lecture

Voici quelques conseils de lecture, des livres et des sites à consulter au sujet des cartes mentales :
Buzan, Tony. Une tête bien faite. Éd. d’Organisation, 1974.
Buzan, Tony. The Ultimate Book of Mind Maps. Harper Thorsons, 2012.
Delengaigne, Xavier. La Boîte à outils du Mind Mapping. Dunod, 2014.
Delvaux, Benoît. Des idées à la carte: Mind Mapping et Cie pour manager de 180 ° à 360 °. EMS, 2009
Urfist de Paris, Cartes heuristiques : éléments théoriques et usages en contexte universitaire, 2012
https://fr.slideshare.net/URFISTParis/cartes-heuristiques-11922447
Formation 3.0 http://format30.com/
Heuristiquement : http://www.heuristiquement.com/
Pétillant : http://www.petillant.com/

Jan 232017
 

Document Cyborg est un outil en ligne gratuit qui convertit les pages web vers des formats de fichiers PDF, EPUB, Word, pour lecture, impression ou édition.

NewImage  Il existe des outils simples qui, sans publicité excessive, s’avèrent indispensables à nos usages : le marteau ou le tournevis font ainsi partie de l’ordinaire du bricoleur. Comme eux, l’outil gratuit et en ligne Document Cyborg a une fonction unique : il ne fait qu’une seule chose, convertir les pages web, mais il le fait bien. Je l’ai découvert il y a quelques mois et je l’utilise désormais régulièrement, lorsque je trouve une page web que je souhaite lire attentivement, ou utiliser dans la cadre de mon travail. 

NewImage

Son utilisation est très simple : il suffit de lui indiquer l’adresse de la page web à convertir (1) puis de sélectionner le format de fichier que l’on souhaite télécharger (2)

Convertir des pages web au format PDF : pour imprimer, lire

Il est parfois difficile d’imprimer correctement une page web, ce que permettra la conversion au format PDF proposée par l’outil. En effet, seule la partie de la page web qui importe au lecteur est récupérée : les publicités, cadres et bandeaux divers ne seront pas pris en compte (en contrepartie de cet avantage, Document Cyborg aura du mal à traiter certaine pages dont la structure est complexe, cependant il donne de bons résultats avec les sites de presse, les blogs, les revues en ligne.)

NewImage

En illustration, voici une page de mon blog convertie au format PDF par Document Cyborg : l’article central, utile pour la lecture, a été pris en compte. Il ne reste plus qu’à lancer l’impression pour obtenir une version papier épurée de l’article à lire.

Convertir des pages web au format EPUB : idéal pour la lecture sur écran

Le format PDF est utile pour conserver une page web ou pour l’imprimer ; s’il ne s’agit que de lecture en version numérique, le format EPUB sera plus utile.

Screenshot 2017 01 23 12 46 01

Voici le même article au format EPUB, prêt à être lu sur un smartphone (avec, par exemple, l’app gratuite Aldiko Book Reader). Ce format de fichier destiné aux liseuses ou aux applications de lectures pour tablettes et smartphone, ordinateurs, s’adapte à l’écran du lecteur, ce dernier peut alors régler la taille de la police ou la couleur de l’écran selon ses goûts.

Convertir des pages web au format traitement de texte : idéal pour le travail d’études

La conversion vers un format propre au traitement de texte (Word, ODT, RTF) permettra de récupérer les informations d’une page web afin de les traiter dans un logiciel de traitement de texte. Cet usage doit se faire, bien sûr, en respectant le droit d’auteur : il peut néanmoins être utile de convertir une page web en document Word afin, par exemple, d’y ajouter ses commentaires lors d’un travail d’études.

Récupérer les images ou vidéos présentes sur une page web avec « Image Cyborg » et « Video Cyborg »

Pasted Graphic 3

Document Cyborg propose deux autres services : Image Cyborg pour télécharger toutes les images présentes sur une page web et Video Cyborg pour récupérer les vidéos : il sera ainsi possible de récupérer une vidéo chargée sur Youtube, pour, par exemple, voir une conférence ou une émission hors connexion, sur un ordinateur ou un smartphone.

En conclusion

D’autres services gratuits proposent les mêmes services, cependant aucun d’entre eux, à ma connaissance, n’en proposent autant regroupés sur une seule page, utilisables directement, intuitivement, sans recueillir de données sur ses visiteurs : les responsables de Document Cyborg veulent ainsi respecter la vie privée de leurs utilisateurs. Souhaitons que ce site, apparu récemment, n’affichant pas de publicités, garde ses caractéristiques encore longtemps.

Pour accéder à Document Cyborg : https://documentcyborg.com/

Deux autres articles en ligne évoquent cet outil :

Sur le blog « le coutelas de Ticeman » :  http://www.ticeman.fr/lecoutelas/?p=3866

Sur le blog « les Outils Tice » : https://outilstice.com/2016/10/documentcyborg-transformer-une-page-web-en-un-document/

Fév 132016
 


Scrivener est un traitement de texte spécialement conçu pour les auteurs qui permet de structurer aisément l’écrit, gère la documentation nécessaire ainsi que les différentes notes de travail liées au travail d’écriture.
Malgré le vif intérêt que nombre d’auteurs, blogueurs portent à ce logiciel, peu de ressources francophones lui étaient encore consacrées au début de l’année 2015. Depuis, de nouveaux blogs sont apparus, offrant de nombreux tutoriels, et plusieurs ebooks sont parus ou à paraître. Il est aujourd’hui possible, pour qui souhaite s’autoformer de bénéficier de ressources francophones gratuites ou peu onéreuses.
Vous trouverez dans cet article une sélection de ressources sur Scrivener, des articles qui proposent une vision générale de l’outil, des ressources complètes pour apprendre, ebooks ou vidéos, ainsi que des blogs à suivre.

Se former à Scrivener
Pour qui souhaite perfectionner ses connaissances, améliorer sa pratique, je propose des stages à Scrivener. L’un se déroulera à l’Urfist de Toulouse le 15 avril 2016, à destination de la communauté universitaire. Un autre à destination des auteurs aura lieu à Toulouse les 23 et 24 mai 2016 (les auteurs professionnels devraient voir leur frais d’inscription pris en charge)
Je propose aussi des cours particuliers sur Toulouse ou à distance, n’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement : francoismagnan@gmail.com.

Des articles qui présentent Scrivener

Ces articles de blogs présentent de façon générale le logiciel Scrivener. Ils constituent autant d’introductions au logiciel, sans prétendre apporter toute la connaissance permettant de le pratiquer.

Scrivener, un outil d’écriture créative
Sur le blog « la boîte à outils des historiens », l’article « Scrivener, un outil d’écriture créative » écrit par Caroline Muller met l’accent sur le fait qu’il est possible d’utiliser Scrivener dans un contexte universitaire, grâce à ces outils facilitant à la fois la créativité et la structuration : possibilité de voir plusieurs textes à la fois, d’afficher en permanence le plan, etc.
http://www.boiteaoutils.info/2015/06/scrivener-ecriture-creative

Scrivener facilite l’écriture d’une thèse, d’un rapport, essai, roman, mémoire, etc.
Cet article de mon blog, accompagné d’une vidéo, présente le logiciel : qu’est-ce que Scrivener ? A quoi sert-il ? A quoi ressemble-t’il quand on le prend en main ? Quelles sont ses principales fonctionnalités ?
http://www.francoismagnan.info/?p=255

Scrivener, la boîte à outils de l’auteur
Dans cet article, l’auteure Marieke présente Scrivener. Comment l’utiliser pour écrire des histoires (fiction) et pour bloguer ?
http://www.mecanismes-dhistoires.fr/scrivener-la-boite-a-outils-de-lauteur

Écrire l’histoire de votre famille : connaissez-vous Scrivener ?
Jean-Michel Girardot présente les principales fonctionnalités du logiciel.
http://www.helenesoula.fr/scrivener-pour-ecrire-l-histoire-de-sa-famille

Scrivener: organiser la structure de ses textes
L’auteur Cyril Vallée propose propose de nombreuses copies d’écran pour illustrer son propos.
http://www.cyrilvallee.net/2013/04/scrivener-organiser-la-structure-de-ses-textes

Scrivener : débuter sur Mac
Si l’article date un peu, il demeure une présentation assez complète et valable du logiciel.
http://news.debutersurmac.com/didacticiels/tiers/ecriture/scrivener

Scrivener, le studio d’écriture professionnel par excellence
Scrivener, le studio d’écriture professionnel par excellence. Tour d’horizon et présentation des principes du logiciel par l’auteur Lionel Davoust.
http://lioneldavoust.com/2015/scrivener-le-studio-decriture-professionnel-par-excellence

Un outil d’organisation et d’édition complet pour les auteurs
Présentation du logiciel sur le site Thot Cursus, portail sur la formation à distance et sur la culture numérique
http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/technologie/26677/outil-organisation-edition-complet-pour-les/#.VtHrDhgpcsb

Des Ebooks ou des ressources complètes pour apprendre

Les ressources qui suivent, série d’articles de blogs, support, ou ebooks prétendent faire un tour complet du logiciel.

Un tour d’horizon des fonctionnalités
Voici d’abord une série d’articles sur le logiciel Scrivener disponible sur ce blog, accompagnés de vidéos. Ils présentent un tour d’horizon détaillé de ses fonctionnalités et de ses usages.
1/6 Présentation du logiciel, l’interface, projets et modèles
http://www.francoismagnan.info/?p=784
2/6 Travailler avec le classeur, structurer son projet d’écriture
http://www.francoismagnan.info/?p=799
3/6 Visualisations et aide à la décision : modes « tableau d’affichage » et « plan »
http://www.francoismagnan.info/?p=815
4/6 Les métadonnées : classer et répertorier écrits et documentation
http://www.francoismagnan.info/?p=835
5/6 Notes et commentaires : commenter et annoter ses écrits
http://www.francoismagnan.info/?p=854
6/6 La compilation : produire le document final
http://www.francoismagnan.info/?p=870

Scrivener plus simple, le guide francophone pour Mac
L’ebook écrit par Gaëlle Kermen est disponible pour $6.99 USD aux formats epub, mobi ou pdf sur la plateforme Smashwords à l’adresse : https://www.smashwords.com/books/view/604115. Il est aussi disponible au format Kindle sur Amazon au tarif de 6,38 Euros.
Gaëlle Kermen propose aussi de nombreux conseils et met à disposition des modèles pour Scrivener sur son blog signalé aussi plus bas dans cet article.

Maîtriser Scrivener pour Windows: Le guide francophone
Ce guide francophone est écrit par Jean-Loup Jovanovic, il est disponible au format Kindle sur Amazon au tarif de 7,99 euros.

Support du stage Scrivener (Windows) à l’Urfist de lyon le 20/05/2015
Le support du stage Scrivener que j’ai dispensé à l’Urfist de lyon au mois de mai 2015 est aussi disponible gratuitement sur la plateforme Slideshare.

Ebooks à paraître courant 2016 par Jean-Yves Mesnil
Jean-Yves Mesnil annonce sur son site plusieurs ebooks à paraître courant 2016 :
« Apprenez Scrivener »
« Maîtrisez Scrivener »
« Le Grand Livre Scrivener » qui reprend et complète les deux précédent.

Des vidéos pour apprendre

Tutos vidéos de François MAGNAN
Playlist de 7 vidéos pour découvrir Scrivener

Tutos vidéos de Xavier Scrivener
Xavier Scrivener propose une chaîne vidéo avec déjà quelques tutos en complément de son site : « Maîtriser Scrivener » mentionné plus bas.

Des articles sur des fonctionnalités spécifiques

7 points-clés où Scrivener m’aide à écrire mes fictions
L’auteur Cyril Vallée expliquer les principaux apports du logiciel pour son travail d’écriture : rester organisé et ne rien perdre, écrire sans distraction, remplir ses objectifs, etc.
http://www.cyrilvallee.net/2014/04/7-points-cles-ou-scrivener-maide-a-ecrire-mes-fictions/

Voici comment respecter facilement la typographie française avec Scrivener
Respecter la typographie française avec Scrivener n’est pas chose facile avec le logiciel Scrivener, conçu à la base pour la langue anglaise. L’auteur Lionel Davoust explique comment procéder dans cet article, et propose aussi un fichier de préférence à télécharger, valable pour la version Windows.
http://lioneldavoust.com/2015/voici-comment-respecter-facilement-la-typographie-francaise-avec-scrivener

Scrivener creer une table des matieres pour PDF
Gaëlle Kermen explique comment faire pour créer une table des matières dans un ebook pdf. Valable pour la version Macintosh.
http://gaellekermen.net/2015/11/25/scrivener-creer-une-table-des-matieres-pour-pdf

Scrivener : adapter comme un environnement minimaliste
Scrivener est un logiciel très riche et son interface peut vite se révéler chargée. Cyril Vallée explique ici comment faire pour obtenir un environnement minimaliste, qui permettra de se concentrer sur son écriture.
http://www.cyrilvallee.net/2013/03/scrivener-adapter-comme-un-environnement-minimaliste

Un dispositif pour la recherche documentaire et l’écriture
Ce tutoriel s’adresse à ceux (écrivains, blogueurs professionnels, journalistes, chercheurs) dont la profession ou l’occupation majeure est l’écriture. Établir un processus efficace et constant de recherche documentaire et d’écriture utilisant plusieurs excellents outils peut vous aider dans votre travail.
http://www.francoismagnan.info/?p=705

Exemple d’organisation d’écriture (fiction) avec Scrivener / Dominic Bellavance
Plan narratif, fiches personnages, tâches : comment l’auteur de fiction Dominic Bellavance utilise l’outil Scrivener
http://www.dominicbellavance.com/apres-le-cahier-canada-le-plan-concret/

Des blogs à suivre

Blog de Gaëlle Kermen
Le blog de Gaëlle Kermen, auteure de l’ebook « Scrivener plus simple, le guide francophone pour Mac ». Sur son blog, elle propose de nombreux conseils très utiles, et met à disposition des modèles pour Scrivener (version Mac)
http://gaellekermen.net

Blog de Xavier Scrivener
«Apprendre Scrivener en Français et passer de débutant à Maître Jedi ensemble pas à pas ». Le blog se remplit d’article et de vidéos utiles pour la découverte de l’outil (version Mac)
http://maitriserscrivener.fr

Blog de Marièke
Blog de l’auteure Marièke avec des conseils pour l’écriture, et quelques articles sur Scrivener.
http://www.mecanismes-dhistoires.fr

Blog de Lionel Davoust
Blog de l’auteur Lionel Davoust, qui propose quelques articles très intéressants sur Scrivener
http://lioneldavoust.com

Blog de Jean-Loup Jovanovic
Le blog de Jean-Loup Jovanovic, auteur de l’ebook : « Maîtriser Scrivener pour Windows »
http://jljovanovic.blogspot.fr

Sep 042015
 

Résumé : un petit outil ajouté au navigateur va permettre de gagner du temps à chaque opération de copier/coller, en copiant automatiquement dans le presse-papier ce qui est sélectionné dans la page web…les quelques secondes de temps gagnées à chaque opération de copier/coller vous paraîtront précieuses.

Sur des sujets professionnels ou de loisirs, nous sommes nombreux à choisir de nous documenter sur le web, et pour conserver, communiquer à autrui des passages importants, la procédure du copier/coller de texte est courante.

Cela se passe en trois étapes :

  • 1/ sélectionner le texte
  • 2/ copier la sélection
  • 3/ coller la sélection dans un document, texte ou mail.

Nous allons pouvoir nous passer de l’étape 2.

En effet, un petit outil ajouté au navigateur va permettre de gagner du temps à chaque opération de copier/coller, en copiant automatiquement dans le presse-papier ce qui est sélectionné dans la page web

Cet outil simple qui fait le travail et se laisse oublier, sans fonctionnalités superflues s’appelle Copy On Select. Il est disponible sur le catalogue des extensions Firefox (son équivalent sur Chrome, Auto-copy, est décrit plus bas) à l’adresse :

https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/copy-on-select/?src=api

Il s’installe comme toutes les extensions Firefox, cliquez sur « Add to Firefox », accepter l’installation, puis redémarrer

extension copier

 

Après l’installation, plus besoin de copier par le menu du navigateur ou par le raccourci-clavier Ctrl+C (ou Cmd+C sur Mac) la copie est automatique après la sélection.

Il faudra bien sûr, si c’est pour un travail d’étude, penser à retenir en plus l’adresse web de provenance, et l’auteur, Et peut-être recourir à des utilitaires plus puissants, comme Scrapbook pour Firefox, un utilitaire de capture qui sera capable de retenir automatiquement l’adresse d’origine (voir cette vidéo) ou, si vous êtes étudiant, Zotero qui gère les références bibliographiques (voir cette vidéo)

Copy-on-select est l’extension du navigateur que j’utilise le plus, justement parce qu’elle est simple et se laisse oublier, tout en permettant de gagner du temps précieux lors d’opérations courantes et répétitives.

Et sur Chrome : l’extension Auto-copy.

Si vous êtes un adepte du navigateur Chrome, l’extension Auto-copy propose exactement le même service. Elle est disponible à cette adresse :

https://chrome.google.com/webstore/detail/auto-copy/bijpdibkloghppkbmhcklkogpjaenfkg

Après l’installation sur le navigateur (en un clic, sans redémarrage) Auto-copy sera utilisé de la même manière que Copy on Select.

Cependant, pour qui le souhaite, après avoir activé des options supplémentaires de l’extension, un menu contextuel s’affichera à chaque sélection de texte et permettra de copier/coller l’adresse d’origine avec le texte.

Parmi les multiples extensions disponibles pour le navigateur, celles-ci me paraissent particulièrement utiles, et les quelques secondes de temps gagnées à chaque opération de copier/coller vous paraîtront précieuses.