Oct 132013
 

Si de nombreuses recherches peuvent être menées sur Google avec seulement quelques mots-clefs bien choisis, les opérateurs avancés vont vous permettre de mener des recherches plus précises. Vous aurez ainsi la possibilité de n’interroger que des sources de confiance : nous verrons ainsi comment interroger via Google les sites du gouvernement français et les sites des universités françaises.

 

sherlock-holmes-t23032

Avant d’aborder les opérateurs avancés, quelques notions préalables :

Les opérateurs booléens (ET, OU, SAUF) permettent de combiner plusieurs éléments recherchés

Le ET booléen implique que les termes de votre recherche soient tous présents parmi les résultats. Par exemple, je recherche des informations sur la Garonne et sur toulouse et sur Bordeaux. Il faudra formuler la recherche garonne toulouse bordeaux pour que l’opérateur ET soit placé entre les mots par Google.
Le OU booléen permet de rechercher un mot ou un autre et sera utile pour rechercher des termes synonymes. Il suffira d’écrire velo OR bicyclette pour l’employer, viendront en résultat les pages qui contiennent velo et que velo, bicyclette et que bicyclette ainsi que les pages qui contiennent les deux termes.
Le SAUF booléen permet d’éliminer des résultats indésirables. En faisant des recherches sur John Lennon, vous souhaiterez peut-être éviter des réponses qui parlent des Beatles. Il suffira d’écrire
« john lennon » -beatles.

La recherche par phrase sert à rechercher une expression dans l’ordre indiqué.

Il suffit d’écrire l’expression souhaitée entre guillemets. Cela peut être utile pour rechercher un texte sur Google à partir d’un extrait connu, par exemple : « Nous étions à l’étude, quand le proviseur  entra, suivi d’un nouveau habillé en bourgeois ». En revanche, il faut être prudent avec cette fonctionnalité parfois trop exclusive : des recherches sur « Franklin Delano Roosevelt » écarteraient les réponses qui ne contiendraient que Franklin D. Roosevelt ou Franklin Roosevelt.

google-search1

 

Les opérateurs :  

site: pour faire des recherches sur un site ou sur un nom de domaine

Cela peut vous servir pour faire des recherches sur un site particulier. Par exemple, des ressources sur la bibliométrie sur le site de l’Urfist de Paris, dont l’adresse est : http://urfist.enc.sorbonne.fr/. La recherche : bibliométrie site:urfist.enc.sorbonne.fr/ permet de trouver les pages du site qui mentionnent la bibliométrie. (Note : ce mode de recherche ne doit pas éclipser la recherche que l’on peut faire directement dans un site, par ses rubriques ou son moteur de recherche interne, d’autant plus que Google n’indexe pas toutes les pages des sites. Il faut le considérer comme une possibilité complémentaire qui nous permet de bénéficier des possibilités de Google en matière de fitrage, de classement et de présentation de information).


L’opérateur site: permet de faire des recherches précises sur les
noms de domaines  des différents sites. Reprenons l’exemple précédent : l’adresse de urfist.enc.sorbonne.fr/ est un sous-domaine du site de l’Ecole Nationale des Chartes enc.sorbonne.fr/ , sous domaine de sorbonne.fr . Il aurait été possible de faire la recherche bibliométrie sur le site  enc.sorbonne.fr (avec la recherche bibliométrie site:enc.sorbonne.fr ) ou encore sur sorbonne.fr (avec la recherche bibliométrie site:sorbonne.fr ) avec de plus en de réponses qui ne proviennent pas du site de  l’Urfist de Paris.
Une astuce : les sites du gouvernement français utilisent le domaine : gouv.fr. Pour faire des recherches via Google sur ces sites, utilisez une recherche du type de : 
prévention sanitaire site:gouv.fr

Ce même opérateur pourra servir à faire des recherche via les suffixes de nom de domaine. Sans doute les avez-vous remarqués : .com pour les sites commerciaux, .org pour les organismes à buts non lucratifs, .edu pour des universités (notamment celles des Etats Unis) ainsi que les suffixes .fr pour la France, .ch pour la suisse, etc.
Deux exemples : supposons que je fasse des recherche sur le peintre belge Paul Delvaux et que je souhaite restreindre la recherche au sites belges : 
« paul delvaux » site:be ou que lors de recherches sur les Beatles je souhaite éliminer nombre de sites commerciaux : musique beatles -site:com

inurl: Recherche un mot présent dans une adresse web

Certains mots présents dans les adresses sont signifiants, en particulier les noms d’organismes. Ainsi, il y a plusieurs Urfist (Unités Régionales de Formation à l’Information Scientifique et Technique) dont les adresses varient mais tous ont le sigle Urfist dans l’adresse : urfist.u-strasbg.fr, weburfist.univ-bordeaux.fr, urfist.univ-lyon1.fr, etc. Pour faire une recherche au travers des sites des Urfist, je vais employer la syntaxe : bibliométrie inurl:urfist. En réponse seront présentes toutes les pages recensées par Google qui mentionnent la bibliométrie et qui contiennent le sigle Urfist dans l’adresse.
La recherche avec l’opérateur inurl: est très pratique pour mener des recherches au travers des sites d’organismes, comme les Chambres de Commerce et d’industrie avec, par exemple,  la recherche
créer une entreprise inurl:cci.

Une astuce : les sites des universités françaises ont en commun d’avoir l’élément univ dans leurs adresses, comme, par exemple,www.univ-lille1.fr . Pour faire une recherche parmi ces sites, voici un exemple : prévention sanitaire inurl:univ

filetype: Rechercher par type de fichier

A utiliser notamment pour la recherche de documents pdf, format très utilisé pour mettre en ligne des documents de valeur, comme des brochures, dossiers, rapports, articles scientifiques. Un exemple : la recherche bibliométrie filetype:pdf. filetype: trouvera les formats bureautiques courants comme doc, docx, ppt, pptx, rtf, odt, xls, xlsx, txt.  

intitle: permet de rechercher un mot ou une expression parmi les titres des pages

Ainsi, Flaubert intitle:bibliographie aménera en réponse les pages contenant Flaubert qui ont comme le terme bibliographie dans le titre.

 

 

Tout combiner

Il est bien sûr possible de combiner ces opérateurs entre eux, en recherchant, par exemple, des documents sur la création d’entreprise au format pdf sur les sites des Chambres de Commerce et d’Industrie : création entreprise filetype:pdf inurl:cci 
Il est possible de combiner ces opérateurs et les filtres menus, notamment les filtres par date, décrits lors du précédent billet sur ce blog.

 

 Le formulaire de recherche avancée

google_recherche_avancee

 

Il est possible d’utiliser le formulaire de recherche avancée avec comme avantage la facilité, puisqu’il suffit de remplir les bons champs pour faire des recherches avancées (voir l’illustration ci-dessus).  En revanche, certaines recherches seront impossibles à formuler via ce formulaire comme  « comptabilité d’entreprise » inurl:univ OR inurl:cci        

 

Employer ces opérateurs avancés peut paraître ardu dans un premier temps, mais l’habitude viendra d’autant plus rapidement que vous aurez repéré des recherches qui vous seront utiles. D’autres opérateurs sont acceptés par Google, ce billet recense ceux qui me paraissent être les plus utiles et les plus efficaces.
Il faut faire très attention à l’écriture : un espace mal placé (il ne faut pas en mettre ni avant ni après le double point) suffit à ruiner la recherche. Cela viendra aussi avec l’habitude, et, en cas de doute, il suffit de consulter l’aide de Google ou de faire la recherche avec le formulaire de recherche avancée pour obtenir un rappel de l’écriture adéquate.

Oct 102013
 

Nous sommes saturés par l’information : c’est un lieu commun de le dire mais c’est aussi une réalité. Or Google, l’une des sources de ce mal en raison de ses milliards de pages web indexées multiplie les filtres de recherche qui aident à trouver la bonne page web. Certains de ses filtres se posent via des menus, ce qui est l’objet de ce billet ; d’autres nécessiteront de faire appel à des opérateurs de syntaxe,  détaillés dans le prochain billet de blog.

Présentation de l’interface

image1Outre bien sûr la possibilité de faire une première recherche par mots-clefs, notez sur la page d’accueil de Google l’accès à des fonctionnalités avec le menu paramètres en bas à gauche.
Paramètres de recherche : des possibilités de personnaliser l’interface. Nous y reviendrons plus bas, car cela va de pair avec le filtrage.
Recherche avancée : accès à des fonctions avancées de recherche. Google propose un formulaire qui permet d’employer facilement les opérateurs de recherche. Cela sera expliqué dans le prochain billet.
Historique Web : si vous disposez d’un compte Google, vous aurez accès à l’historique détaillé de vos recherches.
Aide sur la recherche : la documentation d’aide proposée par Google. Sa consultation est très utile.

Relancer la recherche

image2

Après une recherche, Google propose de relancer la recherche sur d’autres outils : ici, il est possible de relancer la recherche Paris faite sur le web sur les outils de recherche d’images, cartes, shopping, et aussi, après avoir cliqué sur Plus, sur les outils de recherche parmi les actualités, les livres, les blogs, etc.

Filtres de recherche

Cliquer sur « Outils de recherche » pour faire apparaître des « filtres » qui correspondent à l’outil que vous interrogez et permettent d’affiner la recherche. image3

Ainsi, sur Google web, vous pourrez faire des recherches sur :
1 Tous les pays, ou pays France
2 Toutes les langues, ou pages en français.
3 Date indifférente, ou précise (moins d’une heure, moins de 24 heures, moins d’un mois, moins d’un an) ou personnalisée, qui vous permettra de préciser les dates de votre choix. La recherche par date sur Google est une possibilité intéressante, trop méconnue. Vous pouvez ainsi lister vos thèmes d’intérêt, et rechercher les nouveautés qui concernent ces thèmes, par exemple, tout ce qui concerne une personne ou une entreprise et qui serait apparu depuis un mois.
4 Tous les résultats, ou dictionnaire, ou mot à mot. Interroger le dictionnaire amènera logiquement des définitions comme celles proposées par Wikipedia. L’option mot à mot impose à Google de respecter l’orthographe exacte de vos mots de recherche. Un exemple : vous souhaitez trouver des informations sur une personne qui se nomme Annette Lenz (deux « n »), et non Anette Lenz (un « n »). Si vous lancez la recherche sur Annette Lenz (deux « n »), Google mettra en avant les résultats qui mentionnent Anette Lenz (un « n ») car il s’agit d’une personne plus connue. En précisant que cette recherche doit être en mode « mot à mot », vous n’aurez plus que des résultats mentionnant Annette Lenz (deux « n »). Si vous disposez d’un compte Google, vous pouvez aussi rechercher parmi les sites déjà consultés (selon l’historique de vos consultation) ou pas encore consultés. Trouver des sites déjà consultés permet de faire des recherches uniquement  parmi les sites que vous fréquentez, privilégier les sites pas encore consultés mettra en avant ce que vous ne connaissez pas encore.
5 Le filtre de localisation permet de préciser une ville, les résultats concernant la dite ville seront alors favorisés. Ainsi, si vous prévoyez un séjour à Marseille, vous pouvez préciser cette ville comme filtre de localisation, et les résultats de proximité avec la cité phocéenne seront favorisés.

image4

Chaque outil de recherche de Google disposera de ses possibilités de filtrage. Ainsi, sur Google images, en cliquant sur « outils de recherche » apparaissent des filtres de couleurs, de taille, de type d’image, etc.

 

 Personnaliser la recherche avec les paramètres de recherche

 

parametres_de_recherche

 

Vous pouvez accéder aux paramètres de recherche soit dès la page d’accueil de Google, soit, après une recherche, par le menu en forme d’engrenage en haut à droite.

 

nombre_de_resultats_page

Une personnalisation est particulièrement intéressante : augmenter le nombre de résultats qui apparaît sur la page des résultats. En effet, par défaut Google n’affiche que 10 résultats, et, comme nous l’avons vu sur le précédent billet – « décrypter la page de résultats » – elles peuvent être moins visibles que les résultats provenant d’autres outils Google comme les actualités, les adresses, etc. Il est intéressant d’afficher un plus grand nombre de pages web parmi les réponses. Avant de pouvoir régler le nouveau nombre, Google impose que l’on désactive sa fonctionnalité de « recherche instantanée » qui suggère des résultats dès que l’on commence à écrire dans le formulaire de recherche.

resultats_de_recherche

Dans les paramètres, un réglage accessible par le sous menu langues, et avec l’intitulé peu explicite  : « Affichage des résultats de recherche » permet de créer un « pack de langue » pour l’interrogation. C’est une fonctinnalité utile pour les polyglottes. Ainsi, j’ai sélectionné anglais en plus du français…

personnalisé

 

… Un nouveau filtre de recherche est apparu après une recherche sur le web, et en sélectionnant personnalisé comme langue, j’obtiens des résultats à la fois en anglais et en française. Si vous préférez les langues latines, vous pouvez sélectionner français, espagnol, italien, afin d’obtenir des résultats dans ces trois langues.

 

Après quelques minutes passées à les découvrir, les filtres de recherche sont efficaces et permettent d’affiner les résultats. Le prochain billet, consacré aux opérateurs de recherche avancée, compléteront et décupleront l’efficacité de ces filtres pour les recherches sur le web.

Sep 082013
 

 

La présentation des résultats

Décrypter la page des résultats de Google permet de trouver l’information pertinente plus rapidement et facilite la prise de décision : faut-il consulter cette page ? Faut-il relancer la recherche ? Sur ce même blog, d’autres billets suivront ces prochains jours, destinés à fournir des éléments qui vous permettront d’améliorer vos performances en matière de recherche d’information sur Google.
Faites l’expérience. Interrogez Google depuis votre poste habituel, demandez  à un collègue de bureau d’effectuer la même recherche : il y a de fortes chances que les pages de résultats soient différentes. Si l’un ou l’autre dispose d’un compte Google, ou si vous vous situez dans des villes différentes, les pages de résultats seront encore plus différenciées.
En effet, depuis plusieurs années, Google tend à personnaliser les résultats, en fonction  de l’historique de l’utilisation du moteur, et de la localisation qu’il connaît grâce à votre navigateur ou à votre compte Google.
Si vous disposez d’un compte, vous verrez les sites que vous visitez régulièrement s’afficher parmi les résultats les mieux classés : c’est pratique pour trouver rapidement ses sites favoris, mais cela à tendance à isoler l’internaute dans une bulle faite de ses habitudes de navigation : pour découvrir de nouveaux résultats, il ne faut pas hésiter à dépasser les premiers résultats proposés, maîtriser les réglages de personnalisation ainsi que les possibilités de filtrage des résultats, traitées lors d’un prochain billet.

image1

Google ne présente pas que des pages web dans ses résultats. En effet, il dispose de nombreux outils : recherches de plans, d’actualité, réseau social, images, et s’en sert pour afficher certains résultats.
Ainsi, pour une recherche sur la sécurité sociale, menée depuis Toulouse, où je suis connecté sur mon compte Google, voici les résultats : (image ci-dessus)
1/ Les résultats provenant du web : trois seulement en haut de page, ce qui est peu, même si en bas de page et par la suite dans les pages suivantes il y en aura davantage.
2/ La sécurité sociale est aussi un thème d’actualité, Google va puiser des résultats dans son moteur de recherche d’actualité
3 et 4/ la sécurité sociale est aussi une organisation et un lieu, Google propose des adresses et leur localisation sur un plan
On le voit : selon la recherche effectuée, Google présente des résultats de nature très différentes. Il est important de les reconnaître. Notez aussi la présence de nombreux résultats à Toulouse. Si la recherche avait été faite depuis une autre ville, ils seraient différents.

 

image2

Après certaines recherches, notamment sur des termes populaires ou de consommation, Google propose des annonces publicitaires (voir ci-dessus). Leurs propriétaires ont payé afin de figurer en bonne position ; des repères visuels (la couleur, rose sur l’illustration, l’indication qu’il s’agit d’annonces) permettent de les distinguer des vrais résultats venant du moteur de recherche qui apparaissent sur fond blanc.

Décrypter un résultat particulier

image3

 

Voici en détail un résultat provenant du moteur de recherche Google (résultat du web)
1/ le titre de la page web : ce que l’on regarde en premier – si vous êtes responsable d’un site, pensez à réfléchir ce titre afin qu’il décrive correctement le contenu et qu’il soit attractif.
2/ L’adresse de la page un élément important à prendre en considération qui contient des éléments qui permettent d’identifier le site et de le qualifier. Ainsi, le nom de domaine fr indique qu’il s’agit d’un site français, gouv.fr indique qu’il s’agit d’un site du gouvernement français.
3/ Un court extrait ou une description du site.
4/ Pour certains sites, un accès à des secteurs du site
5/ Pour certains sites, vous aurez accès à une version « en cache ». Il s’agit d’une copie de la page faite par Google à l’instant où il a détecté la page. Cela peut servir, notamment si le site est inaccessible et servira d’archive toujours consultable (à l’image du site www.archive.org qui propose un archivage du web). Les « pages similaires » : Google propose, comme son nom l’indique. des sites similaires,  Enfin, « partager » s’adresse aux membres du réseau social Google Plus qui voudraient y signaler cette page.

Pourquoi certains résultats web sont-ils mis en avant ?

Il faut bien garder en mémoire que les résultats web affichés en première page sont différents d’un internaute à un autre, selon plusieurs critères comme la localisation, l’historique, la possession ou non d’un compte Google, les options de personnalisation du moteur qui ont été activées.
Néanmoins, la question du « ranking » (classement) des pages web se pose. Google positionnera favorablement les pages selon un certain nombre de critères dont :
– La notoriété d’un site (un grand nombre de sites – qui ont aussi une bonne notoriété – font un lien vers ce site) : c’est le critère le plus important.
– La présence des mots-clefs de la recherche dans la page, et plus particulièrement dans le titre de la page et/ou son adresse
– La mise à jour régulière d’un site favorisera son classement

Il peut arriver que le résultat que vous souhaitez n’arrive pas dans les premières positions : cela peut être le cas si le site est récent, donc peu connu et peu favorisé. Il est parfois utile de ne pas se contenter des résultats proposés en première page, de relancer sa recherche avec d’autres mots-clefs, de se servir des possibilités de filtrage afin d’obtenir des résultats plus pertinents. Ces points seront développés lors de prochains billets.

Juin 302013
 

Duck Duck Go est un moteur de recherche qui respecte l’anonymat de ses utilisateurs. Comment l’utiliser ? Représente t’il une menace pour Google ?

Complémentaire de ce billet de blog, cette vidéo comporte des démonstrations :

duckduckgo-logo

 

Avec l’idée d’un nouvel outil de recherche construit contre le modèle de Google, ne récoltant pas d’informations sur ses utilisateurs, un jeune entrepreneur américain, Gabriel Weinberg, créé Duck Duck Go en 2008. Selon Wikipedia, au mois de mai 2012, l’outil recevait 1,5 millions de recherches par jour.

Au mois de Juin 2013 le grand public découvre l’existence du programme de surveillance électronique américain PRISM et nombres d’internautes s’effraient que la NSA (National Security Agency) dispose d’un accès direct aux données hébergées par Google. En réaction, les jours suivants, Duck Duck Go passe de deux millions de requêtes par jour à trois millions, (source ) un nombre qu’il convient de relativiser au vu des 444 millions de requêtes effectuées chaque jour sur Google (source )

Duck Duck Go est un moteur de recherche hybride. S’il dispose de son propre moteur, le « Duck Duck Bot », chargé de collecter et d’indexer des pages web, les contenus qu’il propose proviennent de multiples sources : les moteurs Bing, Yandex, des fournisseurs de contenus comme Wolfram Alpha ou Wikipedia, etc.

Duck Duck Go offre une alternative à Google en matière de récolte des données personnelles. En effet, ce dernier collecte des données sur ses usagers et s’en sert pour personnaliser les résultats. Comme l’on clique toujours sur les mêmes liens – par exemple ceux qui reflètent vos opinions politiques, les résultats mis en avant finissent par former une sorte de bulle favorisant vos sites favoris, tandis que les autres sont rétrogradés sur des positions secondaires peu visitées. Duck Duck Go ne stocke aucune information liée à votre navigation, les résultats qu’il présentent ne sont influencés ni par votre historique de recherche, ni par votre localisation et ne constitueront donc pas une bulle vous isolant.

Conséquence de l’absence des sites que vous visitez régulièrement parmi les premières positions des pages de résultat, l’utilisation de Duck Duck Go peut être déroutante au premier abord.

ddgparametrage

Duck Duck Go met en avant de nombreuses pages en anglais. Il est possible de franciser ses résultats. Pour cela, il y a un menu discrètement placé sur la page d’accueil, en bas à gauche : menu Plus, puis paramètres. Sur une page de résultat (après une première recherche) le menu sera plus évident (voir 1 sur l’illustration ci-dessus). Il faut régler France comme région (2 sur l’illustration) afin d’avoir des résultats majoritairement en français et Language : français afin que l’interface soit (partiellement) francisée.

ddgresultats

 

La page de résultat

L’atout de Duck Duck Go est son interface claire et dépouillée qui peut faire penser à ce qu’était Google à ses débuts, un pur outil de recherche. C’est aussi un « moteur de réponse ». En effet, une zone en haut de page (1 sur l’illustration ci-dessus) nommée « instant answers » fournit des réponses, des définitions provenant de ressources alimentées par des communautés d’usagers, comme Wikipedia. Malheureusement, ces réponses ne sont qu’en anglais, même lorsqu’une autre langue a été indiquée dans les paramètres.
Une fonctionnalité utile : les icônes présentes au coté des résultats permettent de relancer la recherche sur les sites. Ainsi, une recherche sur « Barack Obama » propose une réponse issue du site journal « Le Monde ». Un clic sur l’icône (2 sur l’illustration) relancera la recherche exclusivement parmi les pages du journal « Le Monde » qui mentionnent « Barack Obama ».
Ces icônes ne sont pas présentes partout, mais cette fonctionnalité facilite la recherche d’information sur les noms de personnes, comme des personnalités influentes, des experts, notamment sur les réseaux sociaux (facilité de relancer une recherche sur les réseaux Twitter, Facebook, etc.)

 

La recherche avancée

Duck Duck Go dispose d’opérateur avancés qui permettront d’obtenir des résultats plus précis
L’opérateur booléen AND est inclus par défaut : Wimbledon tournoi cherchera les présence obligatoire des deux termes.
algèbre OR trigonométrie cherchera l’un ou l’autre mot
Si vous êtes spécialiste de la recherche d’information, sachez que vous pourrez utiliser les parenthèses pour établir des priorités.
Il est possible de rechercher à l’intérieur d’un site. Ainsi,  zotero site:www.francoismagnan.info donnera comme réponse les pages du site www.francoismagnan.info qui mentionnent Zotero.
En complément d’une recherche par mot-clef :
L’opérateur region permet de restreindre la recherche à une zone géographique : region:it donnera en réponse des sites italiens.
Un opérateur très pratique permet de restreindre les résultats à un type de fichier : filetype:pdf trouvera des documents au format pdf (des documents précieux comme des études, des articles scientifiques, des tutoriels sont souvent disponibles au format pdf).
Ces éléments de syntaxe peuvent se combiner entre eux.
Les « bang » permettent de faire des recherches spécialisés sur certains sites. Par exemple, plan toulouse !gallica.bnf permet à Duck Duck Go de relancer la recherche parmi les ressources en ligne de Gallica qui contiennent plan et toulouse. Un mot en anglais suivi de !larenfr donnera sa traduction en français par le dictionnaire Larousse.
La liste complète est proposée ici, classée par thèmes : technologie, commerce, recherche scientifique .

 

Une alternative au moteur de recherche Google

Outil conçu comme un dispositif anti-Google, Duck Duck Go représente t’il une menace pour le géant de Mountain View ? Pour Danny Sullivan, expert reconnu ès moteurs de recherche, la réponse est non (voir ici et ).
En effet, si Google a rencontré un tel succès, c’est qu’il dispose de moyens financiers, technologiques et humains importants, tandis que Duck Duck Go compte largement sur les résultats fournis par d’autres moteurs de recherche – dont Bing, le moteur de Microsoft, qui pourrait le lâcher s’il devenait un concurrent trop sérieux. Par ailleurs, Google est suffisamment puissant pour s’inspirer des innovations de Duck Duck Go si elles devenaient décisives.
Dany Sullivan souligne le fait que la question souvent posée du respect de la vie privée n’a pas modifiée le marché des moteurs de recherche de façon tangible ces dernières années. Par ailleurs, le gain en fréquentation récent de Duck Duck Go ne représente pas grand-chose au regard de la fréquentation bien plus importante de Google.
Duck Duck Go offre une alternative de qualité au moteur de recherche Google. Pour beaucoup, habitués à leur outil de tous les jours, il ne le remplacera pas complètement, mais il pourra être un complément utile, permettant de trouver des résultats originaux, peu mis en avant par Google.
Il est important qu’il y ait un modèle alternatif à Google. Si son respect de l’anonymat amène des avantages comme des inconvénients, son mode de fonctionnement a le mérite de nous faire réfléchir au contrôle de nos données personnelles.