juin 302013
 

Duck Duck Go est un moteur de recherche qui respecte l’anonymat de ses utilisateurs. Comment l’utiliser ? Représente t’il une menace pour Google ?

Complémentaire de ce billet de blog, cette vidéo comporte des démonstrations :

duckduckgo-logo

 

Avec l’idée d’un nouvel outil de recherche construit contre le modèle de Google, ne récoltant pas d’informations sur ses utilisateurs, un jeune entrepreneur américain, Gabriel Weinberg, créé Duck Duck Go en 2008. Selon Wikipedia, au mois de mai 2012, l’outil recevait 1,5 millions de recherches par jour.

Au mois de Juin 2013 le grand public découvre l’existence du programme de surveillance électronique américain PRISM et nombres d’internautes s’effraient que la NSA (National Security Agency) dispose d’un accès direct aux données hébergées par Google. En réaction, les jours suivants, Duck Duck Go passe de deux millions de requêtes par jour à trois millions, (source ) un nombre qu’il convient de relativiser au vu des 444 millions de requêtes effectuées chaque jour sur Google (source )

Duck Duck Go est un moteur de recherche hybride. S’il dispose de son propre moteur, le « Duck Duck Bot », chargé de collecter et d’indexer des pages web, les contenus qu’il propose proviennent de multiples sources : les moteurs Bing, Yandex, des fournisseurs de contenus comme Wolfram Alpha ou Wikipedia, etc.

Duck Duck Go offre une alternative à Google en matière de récolte des données personnelles. En effet, ce dernier collecte des données sur ses usagers et s’en sert pour personnaliser les résultats. Comme l’on clique toujours sur les mêmes liens – par exemple ceux qui reflètent vos opinions politiques, les résultats mis en avant finissent par former une sorte de bulle favorisant vos sites favoris, tandis que les autres sont rétrogradés sur des positions secondaires peu visitées. Duck Duck Go ne stocke aucune information liée à votre navigation, les résultats qu’il présentent ne sont influencés ni par votre historique de recherche, ni par votre localisation et ne constitueront donc pas une bulle vous isolant.

Conséquence de l’absence des sites que vous visitez régulièrement parmi les premières positions des pages de résultat, l’utilisation de Duck Duck Go peut être déroutante au premier abord.

ddgparametrage

Duck Duck Go met en avant de nombreuses pages en anglais. Il est possible de franciser ses résultats. Pour cela, il y a un menu discrètement placé sur la page d’accueil, en bas à gauche : menu Plus, puis paramètres. Sur une page de résultat (après une première recherche) le menu sera plus évident (voir 1 sur l’illustration ci-dessus). Il faut régler France comme région (2 sur l’illustration) afin d’avoir des résultats majoritairement en français et Language : français afin que l’interface soit (partiellement) francisée.

ddgresultats

 

La page de résultat

L’atout de Duck Duck Go est son interface claire et dépouillée qui peut faire penser à ce qu’était Google à ses débuts, un pur outil de recherche. C’est aussi un « moteur de réponse ». En effet, une zone en haut de page (1 sur l’illustration ci-dessus) nommée « instant answers » fournit des réponses, des définitions provenant de ressources alimentées par des communautés d’usagers, comme Wikipedia. Malheureusement, ces réponses ne sont qu’en anglais, même lorsqu’une autre langue a été indiquée dans les paramètres.
Une fonctionnalité utile : les icônes présentes au coté des résultats permettent de relancer la recherche sur les sites. Ainsi, une recherche sur « Barack Obama » propose une réponse issue du site journal « Le Monde ». Un clic sur l’icône (2 sur l’illustration) relancera la recherche exclusivement parmi les pages du journal « Le Monde » qui mentionnent « Barack Obama ».
Ces icônes ne sont pas présentes partout, mais cette fonctionnalité facilite la recherche d’information sur les noms de personnes, comme des personnalités influentes, des experts, notamment sur les réseaux sociaux (facilité de relancer une recherche sur les réseaux Twitter, Facebook, etc.)

 

La recherche avancée

Duck Duck Go dispose d’opérateur avancés qui permettront d’obtenir des résultats plus précis
L’opérateur booléen AND est inclus par défaut : Wimbledon tournoi cherchera les présence obligatoire des deux termes.
algèbre OR trigonométrie cherchera l’un ou l’autre mot
Si vous êtes spécialiste de la recherche d’information, sachez que vous pourrez utiliser les parenthèses pour établir des priorités.
Il est possible de rechercher à l’intérieur d’un site. Ainsi,  zotero site:www.francoismagnan.info donnera comme réponse les pages du site www.francoismagnan.info qui mentionnent Zotero.
En complément d’une recherche par mot-clef :
L’opérateur region permet de restreindre la recherche à une zone géographique : region:it donnera en réponse des sites italiens.
Un opérateur très pratique permet de restreindre les résultats à un type de fichier : filetype:pdf trouvera des documents au format pdf (des documents précieux comme des études, des articles scientifiques, des tutoriels sont souvent disponibles au format pdf).
Ces éléments de syntaxe peuvent se combiner entre eux.
Les « bang » permettent de faire des recherches spécialisés sur certains sites. Par exemple, plan toulouse !gallica.bnf permet à Duck Duck Go de relancer la recherche parmi les ressources en ligne de Gallica qui contiennent plan et toulouse. Un mot en anglais suivi de !larenfr donnera sa traduction en français par le dictionnaire Larousse.
La liste complète est proposée ici, classée par thèmes : technologie, commerce, recherche scientifique .

 

Une alternative au moteur de recherche Google

Outil conçu comme un dispositif anti-Google, Duck Duck Go représente t’il une menace pour le géant de Mountain View ? Pour Danny Sullivan, expert reconnu ès moteurs de recherche, la réponse est non (voir ici et ).
En effet, si Google a rencontré un tel succès, c’est qu’il dispose de moyens financiers, technologiques et humains importants, tandis que Duck Duck Go compte largement sur les résultats fournis par d’autres moteurs de recherche – dont Bing, le moteur de Microsoft, qui pourrait le lâcher s’il devenait un concurrent trop sérieux. Par ailleurs, Google est suffisamment puissant pour s’inspirer des innovations de Duck Duck Go si elles devenaient décisives.
Dany Sullivan souligne le fait que la question souvent posée du respect de la vie privée n’a pas modifiée le marché des moteurs de recherche de façon tangible ces dernières années. Par ailleurs, le gain en fréquentation récent de Duck Duck Go ne représente pas grand-chose au regard de la fréquentation bien plus importante de Google.
Duck Duck Go offre une alternative de qualité au moteur de recherche Google. Pour beaucoup, habitués à leur outil de tous les jours, il ne le remplacera pas complètement, mais il pourra être un complément utile, permettant de trouver des résultats originaux, peu mis en avant par Google.
Il est important qu’il y ait un modèle alternatif à Google. Si son respect de l’anonymat amène des avantages comme des inconvénients, son mode de fonctionnement a le mérite de nous faire réfléchir au contrôle de nos données personnelles.

 

 

  5 Responses to “Duck Duck Go le moteur de recherche qui respecte l’anonymat, contre la bulle Google”

  1. [...] Duck Duck Go le moteur de recherche qui respecte l’anonymat, contre la bulle Google [...]

  2. Article très intéressant. Je suis tout à fait d’accord avec le fait que Duckduckgo est une bonne alternative à Google, surtout en ce qui concerne le filtrage des résultats.
    J’avais d’ailleurs déjà parlé de ce moteur de recherche sur mon blog : http://infodocenligne.wordpress.com/2012/10/31/duckduckgo-le-moteur-de-recherche-alternatif-a-google/
    Il m’arrive régulièrement de lancer la même recherche à la fois sur Google et sur Duckduckgo pour avoir des résultats complémentaires.
    Et merci pour l’astuce des icônes qui permettent de relancer la recherche sur le site en question, je ne la connaissais pas celle-ci.

    • Merci du commentaire Aurélie Duck Duck Go est effectivement un très bon outil au delà de cette question d’anonymat

  3. Je viens de le découvrir. Comme vous l’expliquez, je ne suis pas étonnée de constater que ce moteur de recherche a connu une hausse de fréquentation vu ce qu’il s’est passé l’année dernière.
    Malheureusement, il faudra plus que cela pour changer les habitudes de « consommation » des masses (dont je fais partie d’ailleurs^^), et je pense bien que l’ombre duckduck go ne s’étendra jamais plus loin que sur le gros orteil de google !

  4. Merci pour cet article instructif sur le moteur de recherche respectueux Duck Duck Go !
    j’avais publié, il y a quelques temps, un article sur l’utilisation poussée de ce moteur que tu peux retrouver ici : 6 astuces pour aller plus loin avec DuckDuckGo !

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>