jan 072013
 

Un article paru le 4 janvier 2013 sur le site de l’Expansion (« Free bloque les publicités: un gros coup de force » ) est un bon exemple d’utilisation d’un dispositif de curation afin d’alimenter en contenu un site Internet.

Il est formé d’un assemblage de contenus du web commentés par l’auteur, Adrien Sénécat, ce qui correspond à la définition de Wikipedia de la curation ou curation de contenu  « une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ».

storify

Afin de faciliter cet assemblage et son éditorialisation, un outil de curation spécifique est employé : il s’agit de Storify. Il permet d’assembler rapidement des contenus de provenances diverses : réseaux sociaux, vidéos, pages web, dont les images, adresses et titres sont automatiquement récupérés, avec la possibilité d’ajouter un commentaire. Storify se distingue par sa capacité à créer des « stories » (histoires) assemblées sur une page (et, logiquement, sur un seul sujet). Son interface permet de trouver des ressources à partir de différents outils de recherche (web, Twitter, Youtube). Le résultat peut s’exporter aisément sur un blog (fait avec WordPress) ou un site (fait avec Drupal) afin de l’imbriquer dans une page, comme dans ce cas d’espèce.

Par ailleurs, Storify est lié au réseau Twitter : il offre aussi une facilité de recherche et ce republication des messages échangés sur le réseau Twitter, et nombre de stories sont constitués de relevés d’échanges sur le réseau de micro-blogging.

L’article porte sur un évènement d’actualité des nouvelles technologies qui fait débat : l’opérateur Internet bloque désormais par défaut les publicités sur son réseau. Le journaliste reprend des contenus de différentes natures qui ont en commun de faire évoluer la narration ( informations nouvelles, précisions, prises de position). Si des contenu de type « article » repris par l’auteur sont issus de sites professionnels (Numerama.com,  PcInPact), ils cotoient dans la sélection des tweets envoyés par des journalistes, professionnels du web, mais aussi de personnes dont la qualité n’est pas précisée.

 La facilité technique de cette publication ne doit pas laisser penser que la curation de contenu ainsi produite tiendrait du plagiat ou d’un travail de copiste. La confusion est possible car certains outils de curation comme Flipboard, courant sur tablette et smartphone, sont aptes à faire une sélection d’articles purement automatiques. Or, s’il est  généralement moins coûteux en temps de faire un travail de curation que d’écrire un texte original, les tâches conduites pour la création de cette « story » (la recherche et la sélection de contenus pertinents, la contextualisation par les commentaires apposés) aboutissent également à une création intellectuelle.

  4 Responses to “Usage de la curation : comment l’Expansion.fr utilise Storify pour rédiger un article”

  1. Bravo pour cet article qui prend un exemple concret et en fait une explication claire et précise.J’utilise Scoop.it et j’en suis satisfait !

    • Bonjour, et merci du commentaire.

      Effectivement, Scoop-It est un excellent outil de curation, avec une finalité différente (veille au jour le jour) par rapport à Storify (veille et sélection thématique)

  2. Très intéressant, merci pour ce résumé.

  3. […] promouvoir des ressources pour des community managers, gérer et diffuser de la documentation ou participer à l’écriture d’un article pour des journalistes, gérer une collection de lien utile à l’enseignement ou à la […]

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>