avr 292014
 

Formateur consultant j’apporte des solutions pour maîtriser l’information en ligne, de la recherche à l’écriture.
Domaines d’interventions : mener un projets d’écriture avec Scrivener, veille curation et recherche, Mind mapping avec Xmind,  gérer et diffuser les bibliographies avec Zotero, Mendeley ou Endnote, communiquer et veiller avec le réseau social Twitter (voir : formations et conseils)
J’interviens auprès d’un public de professionnels de l’information ou de la communication, chercheurs, journalistes, directement en entreprise, ou dans des organismes de formation : Unités de Formation à l’Information Scientifique et Techniques (URFIST) Association Professionnelle des Documentalistes (ADBS) Master Ingénierie du Document Électronique (Toulouse Le Mirail) etc. (voir  : références et contact)

jan 252015
 

Qu’est ce que la compilation, à quoi ça sert ?

Scrivener gère dans un projet les différentes parties d’une oeuvre. La compilation permet d’obtenir un document cohérent et présentable. Cela ne modifie en rien vos écrits, mais produit une copie réglée selon vos souhaits, sous différents formats comme des ebooks, pages web, documents traitement de textes, etc.
Concrètement, cela va vous permettre à partir d’un seul projet de créer, sans modifier votre travail initial, plusieurs documents différents : un ebook au format pdf, un autre document que vous enverrez à un éditeur, un autre qui sera publié au format Kindle d’Amazon : chacun aura sa propre mise en forme, sa couverture et sa table des matières.

 La compilation : simple, ou avancée ?

 


Lorsque la fenêtre permettant la compilation apparaît (menu fichier, puis compiler ou icône ) il est possible d’obtenir un document à partir de réglages prédéfinis par l’outil comme les choix de formats (2) ou de sorties (3) (détaillés plus bas) ou de faire apparaître l’ensemble des réglages (1).


(2) Les choix de formats ou formats prédéfinis : il s’agit d’une sélection de réglages de compilation, qui peuvent être appliqués tels quels ou être personnalisés. Les principaux formats disponibles sont :
Original : celui qui respecte le plus la mise en forme telle que vous la voyez apparaître dans Scrivener
Ebook : Un format adapté à la lecture sur des appareils de lecture
Enumerated Outline : une liste numérotée de titres classée de façon hiérarchique
Synopsis Outline : titres et synopsis

 

(3) Compiler pour (formats de sortie)
Aperçu : sorte d’aperçu avant impression, pour voir rapidement ce que donneront vos choix de formatage.
Imprimer : envoi direct à l’imprimante
Texte enrichi : format rtf pour envoi au traitement de texte
Doc : pour Word
Page Web : pour page html
Livre électronique Epub : format d’ebook pour lecture sur liseuse ou tablette
Livre électronique Kindle format propriétaire d’ebook propre à Amazon.

 

La compilation avancée : l’ensemble des réglages de compilation


Lorsque l’ensemble des réglages apparaît, cela va permettre de personnaliser le document produit avec des réglages plus fins. En effet, il sera possible, non seulement de choisir le format prédéfini (1) et le format de sortie (2) mais aussi de choisir les éléments (3) qui figureront ou non dans la compilation, de procéder à des réglages détaillés de compilation (4, voir plus bas) ainsi que de sauvegarder les réglages de compilation (5)

Les réglages de compilation disponibles changent selon le type de format de sortie choisi : ainsi une sortie prévue au format texte aura moins d’options et moins de réglages apparents qu’un ebook au format pdf.

 

Réglage de compilation : contenus


Contenus (sommaire sur l’illustration ci-dessus)  : pour sélectionner de façon détaillée ce qui figurera dans la compilation, vous pouvez ainsi choisir de faire un document à partir de tout le contenu de votre projet, ou simplement un chapitre.

 

Réglage de compilation : séparateurs


Séparateurs : Pour insérer des lignes, espaces, etc, entre les différents éléments, textes et dossiers. Ainsi, comme les dossiers représentent souvent des chapitres, il peut être intéressant de prévoir un saut de page comme séparateur de texte et de dossier : les chapitres, précédés d’un saut de page, débuteront sur une nouvelle page.

 

Réglage de compilation : mise en forme


Mise en forme : permet de choisir les éléments d’un texte qui figureront dans la compilation, ainsi, on pourra choisir de ne faire figurer que le texte dans un travail de fiction, tandis une étude bénéficiera de titres et de textes.
Cocher ignorer le format du texte et des notes permet de poser de nouvelles règles de mises en forme : ainsi, si vos écrits comportent des polices et des tailles de caractère différentes, une barre d’outil de formatage permettra de tout standardiser avec la mise en forme de votre choix (en rappelant que cela n’affectera pas vos écrits, mais uniquement le document sorti).

 

Réglage de compilation : transformation


Transformation : pour effectuer des transformations de formatage

 

Réglage de compilation : remplacements


Remplacement : permet, par exemple, de remplacer le nom d’une personne ou d’une entreprise par ses initiales.

 

Réglage de compilation : notes de bas de page/commentaires


Pour insérer ou non les notes de bas de page et commentaires qui sont dans les documents

 

Réglage de compilation : paramètres de page


Paramètres de page : commandes de mise en page comme celles qui affectent les marges ou l’en tête et pied de page.

 

Voici la liste des articles de cette série destinée à ceux qui veulent découvrir et pratiquer Scrivener et bénéficier d’un tour d’horizon sur ses fonctionnalités et ses usages.

1/6 Présentation du logiciel, l’interface, projets et modèles
2/6  Travailler avec le classeur, structurer son projet d’écriture
3/6 Visualisations et aide à la décision : modes « tableau d’affichage » et « plan »
4/6 Les métadonnées : classer et répertorier écrits et documentation
5/6 Notes et commentaires : commenter et annoter ses écrits
6/6 La compilation : produire le document final